16/08/2022 - 18/08/2022 Atelier de 3 jours

B14Rapports au savoir, sens et malentendus sociocognitifs

Traquer les malentendus pour favoriser la réussite des plus éloignés de la culture scolaire

Véronique BAUDRENGHIEN, Sandrine GROSJEAN

Public

Enseignants de tout niveau.

Toute autre personne responsable d’apprentissages.

Descriptif

« Le gaz à effet de cerf », « une personne grave à terre (grabataire) ». Nos élèves donnent un sens inattendu à certains concepts que nous essayons de leur expliquer. Mais les malentendus sociocognitifs sont encore ailleurs, ils se cachent dans le sens que les enseignants et les élèves donnent aux apprentissages, aux activités vécues à l’école. La capacité à en saisir le sens scolaire est déterminante pour entrer dans les apprentissages attendus à l’école. Elle se construit dans tous les lieux de vie, mais elle dépend aussi beaucoup des dispositifs pédagogiques dans lesquels les élèves sont plongés. L’école entretient, à l’insu de son plein gré, un certain nombre de malentendus qui poussent les élèves à donner aux activités un sens préjudiciable à leur apprentissage.
Les élèves dont les familles sont éloignées des codes de l’école ont plus de risques encore d’être méconduits par ces malentendus.

Cet atelier a pour objectifs de :
– mieux comprendre les rapports au savoir qui se construisent entre école et familles ;
– mieux connaître les malentendus les plus fréquents qui en découlent ;
– analyser, dans le dispositif de la formation, ce qui pourrait permettre d’éviter les malentendus les plus fréquents
– être attentif aux autres malentendus qui se glissent inévitablement dans la classe ;
– réfléchir aux dispositifs à construire pour favoriser les apprentissages de tous les enfants.

Méthode

– Réflexions autour de situations-problèmes pour travailler notre propre rapport aux apprentissages.
– Des analyses de séquences de cours filmées.
– Des théorisations à partir du travail commun.
– Des exposés de synthèse à partir des réflexions des participants.
Les dispositifs vécus ensemble seront aussi l’occasion d’appliquer à nous-mêmes les théories visitées : qu’avons-nous produit comme malentendus ?

Repères théoriques

Tous les travaux de Bernard CHARLOT, Jean-Yves ROCHEX, Élisabeth BAUTIER, Patrick RAYOU, Stéphane BONNÉRY, … (Équipe ESCOL et Réseau RESEIDA) ;

Stéphane BONNÉRY, Comprendre l’échec scolaire. Elèves en difficultés et dispositifs pédagogiques, LA DISPUTE, coll. « L’enjeu scolaire », 2007 ;

Benoit Roosens, Les malentendus sociocognitifs, Pièges et contre-pièges, CGé 2020

Les inscriptions sont clôturées