16/08/2022 - 18/08/2022 Atelier de 3 jours

B13Nombres et opérations : manipuler et apprendre à s’en passer

Sortir de l’activisme, installer le sens

Céline MOUSSET, Catherine SIMON

Public

Instituteurs dans le fondamental, formateurs d’enseignants, étudiants en formation initiale à orientation pédagogique, et toute autre personne concernée par le sujet.

Matériel demandé

De quoi écrire !

Descriptif

Certains enseignants se sentent parfois en inconfort par rapport à la place de la manipulation en mathématiques. Ils peuvent avoir du mal à se positionner par rapport aux questions suivantes.
Le pourquoi : quelles sont les raisons qui pourraient pousser à manipuler si on veut construire les nombres et les opérations ? Au-delà de l’activité concrète, les manipulations aident-elles tous les enfants à entrer dans les concepts mathématiques ?
Le quoi : quel matériel choisir, avec quelles propriétés ?
Le comment : quelles manipulations proposer, avec quelles consignes ?
Le pour quoi : que peut-on attendre de la manipulation de matériel au niveau des apprentissages ?
Le quand : donner du matériel systématiquement ? Seulement au début ou tout au long des apprentissages ? Le conserver aussi longtemps que nécessaire ou le faire disparaître au plus vite ?
Le comment : à quelles conditions une manipulation est-elle porteuse ?

Ces problématiques seront traitées de façon spiralaire au fil des activités de formation. Tenter d’y trouver collectivement des pistes de réponses pour faire évoluer la pratique de chacun des acteurs de terrain présent sera notre objectif en ligne de mire.

Une attention continue sera également mise sur diverses sources de malentendus que l’on peut voir émerger de pratiques professionnelles pourtant bien intentionnées autour des activités de manipulation mais qui transforment un potentiel feu d’artifice d’apprentissages et de sens en pétard mouillé laissant les apprenants démunis face aux concepts abordés et donc incapables de sortir du concret de l’activité pour se servir du savoir abordé lors des manipulations. On se demandera donc comment ne pas manquer le train au niveau des consignes, verbalisations, structurations, réinvestissements et consolidations, et ne laisser personne sur le quai…
Tous ces points d’attention seront aussi envisagés avec une vigilance particulière sur la langue de scolarisation.

Méthode

– Dispositifs variés en alternance : travail en groupes, temps de réflexion, de consolidation et d’appropriation en solitaire, confrontations et constructions en collectif sur des visuels communs.
– Utilisation de différents matériels didactiques tels que l’on peut en rencontrer au sein des classes.
– Immersion dans des tâches (en isomorphisme réfléchi et réflexif) qui, vécues par tous, font émerger un questionnement et co-construire des balises.
– Réflexion sur ses propres pratiques.
– Mise en projet.

Repères théoriques

CHEVALIER, A. (2020). Réussir l’entrée en mathématiques. Construire les nombres naturels et les opérations. Couleur livres : Mons.

ERMEL (2016-2021). Les Essentielles (CP à CM1). Hatier

GUERITTE-HESS B., CAUSSE-MERGUI I., ROMIER M.-C. (2019). Les Maths à toutes les sauces, pour aider les enfants à apprivoiser les systèmes numérique et métrique. Le Pommier.

Les inscriptions sont clôturées