13/08/2022 - 15/08/2022 Atelier de 3 jours

A9Les mains dans l’argile, même en classe 

Modeler l’argile sous toutes ses formes et explorer l’espace proche de façon sensible et plastique

Atelier complet!

Anne MORTIAUX

Public

Enseignants de la maternelle à l’enseignement supérieur, animateurs de maison de quartiers, formateurs d’adultes…

Tout qui a envie de mettre les mains à la pâte, dans la terre, de glaner, jouer, dessiner, modeler pour l’utiliser dans un contexte éducatif.

Matériel demandé

Tablier, bottes/bottines, sécateur/cutter/ciseau/colle, bocaux avec couvercle, cageot de bois de récupération, sachets papier…
Plus de précisions seront envoyées aux participants après l’inscription à l’atelier.

Une participation de 10€ par personne sera demandée pour l’achat d’argile, de papier gravure pour les impressions, de liants aquarelle, de produits et pigments pour les encres végétales et d’autres petits outillages.

Descriptif

L’atelier s’adresse à toutes/tous celles/ceux qui ont envie de s’émerveiller des matières, des reliefs, des couleurs, des volumes qui constituent notre environnement proche, sans « prérequis ». L’argile, ici matière privilégiée, est le fil rouge.
Dans l’éducation en général, le langage plastique, artistique est pauvre, peu présent, sous-estimé, sous exploré…Cette méconnaissance induit peurs et visions réductrices. Et pourtant il ouvre des chemins infinis.
L’espace d’une classe, d’un bois comme celui de la Marlagne devient « notre atelier ». Un atelier pour valoriser ces lieux de terres/pierres/ végétaux. Observer un lieu ensemble , y prélever des éléments, les réorganiser, les dessiner, les modeler, les nommer, les transformer nous permet d’élargir perception, manière et désir d’« habiter » l’espace.
Toutes ces expériences peuvent devenir un socle puissant d’apprentissages (à la fois humains, scolaires, naturalistes, artistiques…) et de questionnements sur nos lieux, nos vies et nos sociétés.

Méthode

Expérimenter le travail de l’argile sous différentes formes pour modeler, sculpter, dessiner, broyer, fabriquer des enduits, peindre.
Collecter des éléments du monde végétal et minéral, des objets, des textures pour établir une table de matières, collective et personnelle. Ce sera le point de départ pour constituer un répertoire, un inventaire de matières, de couleurs, un réservoir à explorer de multiples façons.
Réaliser un carnet/livret personnel dans lequel :
– garder les traces des expériences en modelage ;
– tester les couleurs des terres, des enduits d’argile et de pigments minéraux fabriqués sur place ;
– expérimenter et apprivoiser différents outils et techniques graphiques.
Réaliser des petites installations/sculptures à l’extérieur et à l’intérieur, pratiquer un va et vient entre dehors et dedans, l’argile et le carnet, des temps de travail et des moments collectif, le « faire » et la prise de recul…
Prendre le point de vue du langage plastique : point, ligne, forme, relief, couleur, volumes, ombre, lumière, des notions comme le contraste plein/vide, positif/négatif, forme/contre forme.
Les outils spécifiques à un atelier de terre, les outils graphiques, des machines à écrire seront mis à disposition.
Nous imaginerons les liens et les transpositions diverses avec les pratiques de chacun dans ses espaces d’école, de transmission, de travail, de maison, de quartier.

Repères théoriques

Publication « Classe d’argile 1 et 2 » aux éditions « des tas confus », Les herbiers de Marinette Cueco, livres et pré-livres de Bruno Munari, « pierres » Andy Goldworthy.

Appui également sur des albums jeunesse en lien avec le monde végétal et minéral ; Quentin Blake, Claude Ponti, Emilie Vast… ainsi que des flores et guides du naturaliste.

Les inscriptions sont clôturées