13/08/2022 - 15/08/2022 Atelier de 3 jours

A4FLA : le Français Langue des Apprentissages

Apprendre le français pour réussir à l’école : de quel français s’agit-il ?

Emilie BAILLY, enseignante et militante CGé

Véronique BAUDRENGHIEN, enseignante retraitée et militante CGé

 

Public

Le dispositif est conçu pour s’adresser essentiellement aux enseignants du fondamental et des deux ou trois premières années du secondaire (Tronc commun) mais reste ouvert à toute autre personne intéressée par le sujet.

Des consignes pour écrire un récit tiré de sa pratique personnelle, seront communiquées après l’inscription, avant la formation.

 

Descriptif

Le langage lié aux apprentissages scolaires (Le Français Langue de SCOlarisation – FLSCO), encore dénommé « Français Langue des Apprentissages – FLA », possède ses spécificités. Quelles sont donc les caractéristiques de ce langage ? Souvent confondu avec l’enseignement du français à des élèves allophones (Le Français Langue Etrangère – FLE), le FLA peut poser problème à tous les élèves, quelle que soit leur langue maternelle. Il mérite donc toute l’attention des enseignants, peu importe la discipline et le niveau dans lequel ils enseignent.
La non-maîtrise de la langue de scolarisation est une des principales causes de l’échec des élèves issus de milieux défavorisés, allophones ou non. Comprendre les obstacles que présente le FLA pour les enfants qui ont été élevés dans des habitudes langagières fortement éloignées des attendus et des codes scolaires devrait permettre aux enseignants de réfléchir aux moyens pour travailler, dans leur classe, à la réduction des inégalités de réussite scolaire.
Quelles modalités d’organisation seraient-elles susceptibles de favoriser le travail langagier des élèves ? S’il est absolument nécessaire d’élaborer des démarches pour développer le langage des apprentissages chez tous les élèves, ce travail doit-il se mener en classe, parallèlement à celle-ci en petits groupes ou en étroite collaboration ? Quelles implications sur l’organisation de la classe et la posture de l’enseignant ?
Ces trois aspects de la problématique du FLA seront travaillés au cours de la formation. Il s’agira de (mieux) cerner ce que recouvre le français envisagé comme un langage liés aux apprentissages scolaires, de prendre conscience des difficultés que rencontrent les élèves issus de milieux populaires dans l’apprentissage de ce langage et de réfléchir à l’organisation pratique que peut prendre l’enseignement du FLA dans les établissements scolaires des participants.

Méthode

Chaque jour de la formation, à travers deux activités, abordera un des trois aspects cités ci-dessus. Chaque activité partira d’un travail individuel des participants suivi d’un partage en petits groupes puis d’une communication à tout le groupe. A partir de ce travail commun et des réflexions des participants, des théorisations et des exposés de synthèse seront amenés par les responsables de la formation. La création, en sous-groupe, d’une séquence pédagogique tenant compte des éléments théoriques abordés en cours d’atelier est prévue. Celles-ci seront présentées et débattues en grand groupe afin de les enrichir.
Les participants apporteront un récit de leur pratique qui, selon eux, concerne le français langue de scolarisation. Ce récit sera le support de l’analyse réflexive individuelle, après chaque activité. 

 

Repères théoriques

Nicole Wauters, Langage et réussite scolaire – Pratiques d’enseignement et français de scolarisation, Editions Couleur livres asbl, 2020

Jean-Yves Rochex, Le sens de l’expérience scolaire, PUF, L’éducateur, 1995.

Jacques Bernardin, Le rapport à l’école des élèves de milieux populaires, De Boeck, Le point sur … Pédagogie, 2013

 

Les inscriptions sont clôturées